Cinq questions CBS.FOX vidéo

CBS.FOXComment s’effectue le choix des films proposés chaque mois par CBS-Fox Vidéo ?

Pour le choix des films, nous avons un package de 700 productions dont nous détenons les droits d’exploitation vidéo. Quand nous établissons la liste des films à sortir, nous essayons de tenir compte des objectifs commerciaux, de la qualité des programmes et nous tenons aussi à pousser un cinéma difficile en vidéo. Je tiens à dire que nous avons l’entière liberté de sortir en France les films que nous souhaitons dans la mesure où nous atteignons nos objectifs vis à vis de la direction européenne ou américaine.

Alliance, est-ce vraiment un bon distributeur ?

Les résultats sont là. J’ai beaucoup étudié les différents chiffres de vente et je peux dire qu’Alliance occupe, en terme de chiffres d’affaires, la deuxième place sur le marché. Elle a pris sa vitesse de croisière. Je suis allé voir «sur le terrain» pour essayer de comprendre les problèmes des vidéoclubs et mesurer l’image d’Alliance. Nous avons une image de sérieux en ce qui concerne la politique de prix et la qualité des produits.

Vous venez de lancer une série de musicaux. Quel est pour vous l’avenir de ce marché ?

Le marché n’existe pas et le produit n’est pas rentable. Mais dans ce métier rien n’est immuable, ça peut évoluer très vite. D’autre part, je n’ai pas le droit, avec les programmes de qualité que possède CBS, de ne pas être présent sur ce marché. Je crois que si les cassettes de programmes musicaux étaient vendues chez les disquaires, le marché pourrait se développer.

Vous préparez une importante opération de promotion sur le film «L’empire contre-attaque». Pouvez-vous nous donner quelques détails sur cette campagne ?

Dans ce métier, nous vendons une promesse de location qui est souvent attachée à la notoriété du film. Mais nous avons un contrat moral avec les vidéoclubs qui nous pousse à faire tout notre possible pour que les cassettes soient louées par la clientèle. Pour «L’empire contre-attaque», nous allons mettre à la disposition des vidéoclubs un matériel de PLV (promotion à la vente) impressionnant et nous allons prendre des pages de publicité dans les quotidiens en plus des revues spécialisées.

Prévoyez-vous d’autres opérations de ce type ?

Nous prévoyons une grosse opération en mars, mais il est prématuré d’en parler pour le moment. Pour le reste, nous allons promouvoir, comme d’habitude, les films importants et sûrement relancer ce que l’on appelle le fond de catalogue. Je prévois enfin une opération sur les films de Marilyn Monroe, que la Fox possède presque en totalité.

Laisser un commentaire